A la découverte de l’Ariège.

A tous nos visiteurs nous conseillons en priorité lorsque le temps le permet la découverte de nos montagnes. Au départ du Péré de si jolies balades sont déjà possibles. Puis on élargit le périmètre : Arbu, le pic des 3 Seigneurs, Bassiès et ses magnifiques étangs, la Pique Rouge pour les plus aguerris. Il y a tant et tant à faire en Ariège!

Mais pour s’offrir une journée de repos, il est bon de se diriger vers d’autres lieux qui font de l’Ariège un département riche en curiosités et en contrastes. Ainsi nous avons profité des premiers jours suivant le déconfinement pour nous rendre à Roquefort les cascades, à un peu plus d’une heure de voiture de chez nous. A une quinzaine de kilomètres de Foix se trouve en effet ce lieu insolite qui mérite le détour. Mais voyons l’originalité de ce site.

A Roquefort les cascades, s’est produit un phénomène rare et fragile qui porte le nom de tufière (massif de tuf). Le tuf roche très poreuse et légère résulte d’un dépôt par l’eau saturée en calcaire. L’eau de pluie devenue acide au contact du sol fait ici des miracles . Elle dissout le calcaire du massif dans lequel elle circule formant fissures et galeries.

La présence de mousses, de fougères fait du lieu un endroit tout à fait insolite : végétation luxuriante, grottes… nous sommes ailleurs.

Mieux vaut venir à Roquefort les cascades au début du printemps. Nous y sommes venues fin mai et le lieu après quelques belles journées était un peu moins spectaculaire, les cascades ayant quelque peu perdu de leur vigueur. Par contre il ne faut pas s’attendre ici à être seul, puisque nous arrivons près du site en voiture. Mais la plus part des visiteurs restent au pied des cascades et ne continuent pas le chemin qui s’élève dans les bois. Or ce dernier permet de s’isoler un peu et de profiter de la fraîcheur procurée par la végétation luxuriante du site.

De Roquefort les cascades nous continuerons ensuite notre route vers Roquefixade. Nous avions remarqué le château depuis la route en allant à Lavelanet mais nous n’avions jamais fait le détour (grossière erreur, village et château ont un charme fou!). Le château de Roquefixade daterait du XIe siècle, existence attestée depuis 1034 nous dit le panneau explicatif.

Pendant la croisade contre les albigeois (cathares), le seigneur fut de tous les combats au côté des comtes de Toulouse et de Foix, contre les troupes de Simon de Montfort et du roi de France. Durant la guerre du nord contre le sud ces châteaux devinrent de véritables points de résistance, le dernier étant Montségur que l’on aperçoit d’ailleurs depuis Roquefixade.

Puis après la croisade le château passera de main en main avant que son démantèlement ne soit ordonné au XVIIe siècle par Louis XIII. La présence du village est aussi ancienne que celle du château. Une communauté de cathares vivait autour de la forteresse cherchant et trouvant la protection du seigneur des lieux.

Nous avons beaucoup aimé ce village coquet où se devine sans mal l’attachement à la langue et à la culture occitane : croix occitane sur la place, panneaux d’information bilingues français-occitan comme autant de marques de respect à tous ceux qui ont lutté pour préserver leur identité.

De Roquefort à Roquefixade se fut donc une belle journée de découvertes et nous avons maintenant à notre actif de nouvelles visites à conseiller à tous ceux qui viendront passer quelques jours chez nous pour découvrir l’Ariège.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s