Un des desserts du Péré : la compotée de pommes

Dans la liste des desserts proposés à nos hôtes revient régulièrement en automne et en hiver, la compotée de pommes. C’est un dessert tout simple et toujours apprécié après un plat consistant de saison.

Nous avons toujours cuisiné les pommes dans nos contrées de montagne. Des pommes, des poires, des prunes… nous en avions. Chaque maison avait ses fruitiers et en automne la cueillette des pommes faisait partie des travaux de saison. Mes parents vendaient même ces fruits… jusqu’à ce que le marchand n’en veuille plus. Les pommes devaient être calibrées! Alors ce petit revenu en moins… on faisait du cidre, des confitures,  beaucoup de pommes étaient cuites dans la cendre près du feu. On mangeait à la veillée les reinettes fripées par l’hiver. On m’envoyait les chercher parfois au grenier où je montais la peur au ventre car cette pièce n’était pas éclairée. Maman réalisait de temps en temps de jolis beignets, le gâteau aux pommes  si savoureux. Des desserts simples mais délicieux. La compote de pommes est venue plus tard sur nos tables, sûrement car elle nécessitait du sucre et l’on fonctionnait à l’économie.

Aujourd’hui la pomme continue à trouver sa place dans les desserts servis au Péré. Christian en ramasse en automne sur nos vieux pommiers à nouveau taillés, et nous avons pu nous vanter récemment d’avoir servi une compote réalisée avec les pommes du Péré.

La compotée de pommes proposée à nos visiteurs a fait des heureux. D’une belle couleur ambrée ce dessert a bien des qualités : léger, pas trop sucré, parfumé…

Voici les ingrédients pour 5/6 personnes :

8 jolies pommes ou plus, du sucre rapadura, un citron, un peu de vanille, mélange d’épices à vin chaud ou cannelle.

Les pommes coupées en dés et les ingrédients à ajouter
Les pommes coupées en dés et les ingrédients à ajouter

Pour la compotée de pommes j’utilise la bertrane, bien plus parfumée que la golden. Les fruits coupés en dés, je saupoudre la préparation de sucre rapadura au goût légèrement caramélisé (5 à 6 cuillères), un jus de citron, un verre d’eau, des épices à vin chaud ou de la cannelle et le tour est joué. La préparation d’abord couverte, à feu doux cuit doucement. Le couvercle ensuite ôté,  le liquide va réduire. Attention les pommes peuvent assez vite accrocher. Le sucre rapadura couleur caramel apporte à ce dessert une agréable saveur.

On  peut aussi agrémenter cette compotée, l’ accompagner de madeleines au citron, de gâteaux secs, mais aussi d’une boule de glace vanille de Philippe Faur notre glacier préféré.

La compotée de pommes accompagnée de canistrelli fabriqués à Rimont par Biscuiterie Ariégeoise
La compotée de pommes accompagnée de canistrelli fabriqués à Rimont par Biscuiterie Ariégeoise
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s