Le temps des cerises.

En ce mois de mai ponctué de nombreux orages il n’a pas été facile de réaliser des recettes à base de ce fruit si joli et si fragile.

Ainsi donc nous avions décidé de réaliser pour nos hôtes un clafoutis,  le premier de la saison. Un gentil voisin avait apporté de belles cerises.. il n’y avait plus qu’à se mettre au travail!

Saladier de cerises
Le temps des cerises

Un violent orage nous a privé de ce dessert que l’on aime bien réaliser en mai avant que la courte saison de ces beaux fruits rouges  ne se termine. Plus d’électricité,  il fallait tout de même utiliser les fruits… alors pourquoi pas une compotée de cerises!

Voici ce qu’il vous faut si vous voulez réaliser cette recette si facile.

Pour 4 personnes

1 kilo de cerises

60 à 70 grammes de sucre

De la vanille (en gousse c’est mieux)

Un verre d’eau

Dans une casserole verser les fruits dénoyautés.

Le dénoyautage des cerises
Le dénoyautage

Ajouter un grand verre d’eau, 60 à 70g de sucre. Le sucre utilisé est le rapadura, ce sucre non raffiné du Costa Rica par son nom invite déjà au voyage. On le trouve dans tous les magasins bio. Il accompagne aussi merveilleusement les compotes leur donnant un petit goût caramélisé irremplaçable. Il faut ensuite  de la vanille en poudre ou en gousse, elle ajoute plus de parfum que le sucre vanillé  et on laisse cuire 10 minutes.

Puis à l’aide d’une écumoire on retire les fruits et on les dispose dans des coupes ou des verrines.

On fait ensuite réduire la préparation jusqu’à obtenir une consistance sirupeuse.  On laisse refroidir enfin et on nappe les cerises. Ces jolis desserts attendront au réfrigérateur jusqu’au moment de servir.

Verrines à la cerises
Les verrines

Un délice… et l’impression de déguster un dessert léger. A faire et à refaire sans modération enfin presque, la saison des cerises est si courte!

Chaque saison des cerises me rappelle un magnifique texte du conteur occitan Marceau Esquieu, »lo cerisier », le cerisier. Il y est question d’un enfant qui au moment où mûrissent les cerises  peut rarement les goûter (les intempéries, le pensionnat…). A chaque âge de la vie les empêchements persistent (le travail qui mange le temps, les responsabilités) puis la retraite et les voyages et les multiples activités. Une manière de nous dire que nous devons profiter de l’instant et de nos vies aussi courtes que le temps des cerises !

Publicités

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. NelfeNelfe dit :

    Nous avons cueilli nos dernières cerises il y a peu. Le temps de la récolte est très court mais ça a bien donné cette année ! Clafoutis à gogo, confitures maison et pour une première fois je tente la congélation pour des gâteaux hivernaux. Je ne voulais pas que ça se perde…
    Bon appétit !

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ce gentil commentaire qui me permet aussi d’avoir de vos nouvelles. Vous avez bien de la chance d’avoir autant de cerises, ici à 1000m d’altitude il faut compter sur nos voisins de la plaine ou les acheter! Régalez vous bien!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s