Le Péré… et son jardin

Je vous ai parlé du jardin du Péré et des plantations dans ce blog… Je vous disais alors que je ne m’en étais jamais préoccupée jusqu’à la mort de maman.  Elle plantait, semait… ingrate je ne jetais jamais un coup d’œil au jardin situé en contre-bas de notre maison, alors que quelques compliments lui auraient fait tant plaisir! Lorsque vieillissante elle avait du mal à se courber j’arrachais les pommes de terre. Cela me prenait une bonne semaine à raison d’une à deux heures par jour le matin de bonne heure. Maintenant je prends presque tous les jours le petit chemin qui conduit au potager.

D’ailleurs, voici venu le temps du bilan d’une première année de jardinage.  Beaucoup  d’heures de travail ont souvent remplacé la petite randonnée matinale ou la montée du col de Port à bicyclette ! Alors frustrée, je continue ma tâche en maugréant, voulant tout faire, voulant tout concilier. Après  les plantations on souffle un peu, puis vient très vite, trop vite, le temps peu gratifiant du désherbage et ce n’est pas une mince affaire! Il faut recommencer sans cesse, ce n’est pas aux jardiniers que je vais apprendre cela. Enfin en ce qui concerne la cueillette, le moment le plus valorisant, on la voudrait toujours plus abondante. De belles betteraves ont coloré nos entrées faites de carottes rappées, haricots verts délicieux, le tout bien apprécié des convives. « Elles sont du jardin vous savez! » « Ah, oui… vous aviez même planté des betteraves? ». Mais oui, mais oui!!! Suivent alors toujours les mêmes remarques attendues « Ah! elles sont bien meilleures que celles du supermarché…! ». « Et le persil… quel parfum! rien à voir avec celui sans saveur que l’on trouve sur les étals! ». Le jardin alimente un temps les conversations…

Dans ce jardin les pommes de terre occupent une grande place. A la montagne ce féculent était la base de l’alimentation. D’ailleurs à la fin du XIXe la maladie de la pomme de terre avait provoqué la famine dans nos contrées. Nous avons bien entendu entamé  la récolte , les mulots l’ avaient goûtée avant nous, bien que Vivi notre gros chat gris surveille les lieux de près! C’est toujours un plaisir de le voir posté patiemment à attendre imperturbable la proie. Tout lui est pardonné même la course dans le plan de carottes pour attraper son butin! Félicitations et caresses ne manquent pas alors pour minet qui ne laisse jamais longtemps seule son amie au jardin.

chat (1).jpg
Vivi, le gardien du potager

Les haricots verts abondants nous ont permis de faire quelques réserves pour l’hiver. Nous avons même à deux ou trois reprises appelé les voisins: « Vous voulez des haricots verts? » Généralement tout le monde  est fourni… mais restent ceux qui n’ont pas consacré au potager le temps nécessaire… Que de courgettes aussi! Ratatouilles, gratins… on est vite débordé! Les poireaux quant à eux seront consommés en soupe cet hiver ou en tartes.  Ils attendent patiemment en terre… Pour la soupe revenus avec un oignon, deux pommes de terre, un peu de gingembre ce sera parfait!

SDC12668.JPG
Les poireaux

Les potirons  plantés un peu à l’écart n’ont pas résisté à la gourmandise des cervidés. Biches et fans paissent tout près et belles feuilles vertes, calices jaunes des fleurs viennent améliorer l’ordinaire. Cependant les plants rasés ont retrouvé leur énergie et deux belles citrouilles donneront bientôt de bons potages pour réchauffer les randonneurs fatigués.

SAMSUNG DIGITAL CAMERA
Les potirons

Enfin les légumes plus tôt abondants pour une première tentative trouveront souvent leur place dans nos menus. Cultivés sans engrais ni pesticides, lorsqu’ils arrivent sur nos tables les produits du jardin procurent toujours un petit moment de fierté.

Publicités

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. M. Carotte dit :

    Il est bon de préciser que l’on trouve également de succulentes carottes dans ce potager. L’accès est garanti de jour comme nuit (auquel cas une lampe est indispensable). Rincées et dégustées immédiatement elles satisferont les fringales ou caprices inopinés. Attention toutefois à venir en saison !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s