Pour nos vacances occitanes : un bon choix l’Aveyron

Pour nos vacances en cette année particulière nous avons choisi un département proche de chez nous l’Aveyron. Comment s’est fait ce choix si différent de ce qui était initialement prévu et bien en consultant les possibilités pour découvrir notre région à bicyclette. La Balaguère avait qui nous étions déjà partis offre des formules en toute liberté : nos vélos, des réservations faites à chaque étape, des parcours nous permettant d’associer découvertes, gastronomie, et bien sûr pédalage… le choix est fait. C’est bien connu ce que nous connaissons le moins c’est ce qui est le plus proche de nous. nous avons pu le vérifier une fois encore!

Première étape de notre périple avant d’enfourcher nos vélos : Villefranche de Rouergue donc. Villefranche est une bastide cela nous le savions : cité médiévale avec place entourée de couverts marqués par des arcades au-dessus desquelles se dressent les plus importantes demeures de la fin du Moyen-Age, de la Renaissance ainsi que hôtels particuliers des XVII et XVIIIe siècles. Cette place à vocation commerciale occupait le centre de la ville, les couverts comme dans toutes les bastides protégeaient les marchandises des intempéries. Mais la place Notre-Dame est surtout dominée par l’imposante collégiale Notre-Dame. Commencée en 1260 le chantier plusieurs fois interrompu se terminera à la fin du XVe siècle. L’édifice imposant est représentatif de l’évolution de l’architecture gothique. Nous déambulerons dans la vieille ville avant de retrouver sur les bords de l’Aveyron notre chambre d’hôtes.

Commence ensuite notre périple à bicyclette et nous constatons assez vite qu’il ne va pas être si facile que cela. Au bout de quelques kilomètres, arrêt dans une autre jolie bastide Villeneuve d’Aveyron. Beaucoup plus modeste que Villefranche la petite ville ne manque pas de charme avec ses commerces sous les couverts, les petits cafés où il fait bon s’attarder avant de continuer la route.

La route nous la poursuivrons ce jour-là jusqu’à Peyrusse le Roc. Belle montée! le Col de Port paraît presque plat mais nous ne nous découragerons pas et poursuivrons jusqu’au village haut perché qui fut au Moyen-Age une place forte importante peuplée de marchands et de nobles jusqu’au XVIIe siècle.

Nous avons même poursuivi notre découverte jusqu’aux vestiges de l’ancienne tour carolingienne, puis de l’église, de l’hôpital anglais lieu d’accueil pour les malades, les pauvres et les pèlerins et enfin du pont génois. Ces vestiges sont impressionnants, on a du mal à imaginer, en regardant stupéfaits ces ruines, le passage et l’activité qui devaient y régner.

le pont en contrebas de Peyrusse le Roc près des vestiges

Nous continuerons ensuite vers Cajarc. Incursion dans le Lot donc. Nous longeons le fleuve, découvrons de belles bâtisses en pierres du Causse, nous sommes conquis!

Puis de Cajarc nous rejoindrons à nouveau l’Aveyron par une petite route qui grimpe, grimpe jusqu’au bord d’une falaise abrupte, le saut de la Mounine, qui nous permet de dominer la vallée du Lot.

Il fait chaud très chaud sur ces plateaux arides mais jamais la lassitude ne nous gagne car nous croisons toujours des éléments intéressants sur notre parcours. Architecture particulière, églises intrigantes (nous n’hésiterons pas à monter jusqu’en haut des clochers) et toujours ces si belles pierres si bien agencées! Nous ferons une pause près d’une cabane en pierre sèche récemment restaurée. Là on pouvait s’abriter, se reposer un peu, près du champ laisser ses outils. La cabane avait des fonctions multiples et elle est un petit joyau architectural.

Mais le coup de coeur de notre balade aveyronnaise reste Najac. L’excursion à bicyclette est loin d’être facile. A Monteils une belle montée nous attend sur trois kilomètres, puis grande descente (ouf le découragement arrivait!) et nous apercevons le château deNajac! Une autre partie de grimpette s’annonce, encore deux kilomètres d’une sacrée montée. C’est fou comme c’est long deux kilomètres mais quelle récompense! La bastide est animée et très touristique au-dessus des gorges de l’Aveyron : auberges, cafés, artisans. Notre hébergement sera parfait dans ce village médieval si coquet!

Cette partie ouest de l’Aveyron avec petit tour dans le Lot nous aura réservé de belles surprises. Petites vacances sportives, instructives, bien agréables nous n’avons en rien regretté notre choix. Nous avons bien tort de négliger les départements voisins sous prétexte qu’ils sont à deux pas et que nous aurons toujours le temps de les découvrir. Il faudrait sûrement si nous étions sages, commencer par là!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s