Nos vacances sur les îles grecques (suite)

Après Paros… Naxos, à une heure de traversée à peine. On arrive à Naxos Chora la capitale et découvre depuis le bateau la ville blanche qui paraît splendide ainsi que la majestueuse porte du temple d’Apollon.

Naxos plus grande et plus habitée que Paros offre aux visiteurs une alternance de paysages désertiques puis verdoyants.

L’activité agricole semble plus importante ici qu’à Paros. Au cours de nos promenades à bicyclette nous croiserons troupeaux de vaches et de chèvres qui seraient bien heureux d’effectuer un séjour dans nos vallées verdoyantes de l’Ariège. Les scènes de la vie locale sont toujours émouvantes : elles sont les mêmes que chez nous il y a déjà quelques années. Que d’étés n’avions nous passés à aider nos parents à faire les foins. J’avoue avoir eu un coup au cœur, c’est mon père que j’ai vu ici au travail. Ces scènes se font de plus en plus rares, l’agriculture ne nourrit plus son homme ici comme ailleurs!

Chemin faisant sur les routes montagneuses nous verrons comme à Paros de bien jolies chapelles blanches construites dans les endroits les plus improbables, visiterons des petits villages coquets, ferons des haltes sympathiques dans des tavernes isolées où les chats deviendront des amis.

Mais notre plus belle visite de villages sur l’île de Naxos sera sans aucun doute le village pittoresque d’Apeiranthos. Ce village aux ruelles étroites ne compte pas moins de cinq musées. Nous visiterons le musée archéologique qui présente dans un lieu modeste des pièces ayant plus de 5000 ans.

Ce village a donné à la Grèce de nombreux artistes, dont quelques belles œuvres sont présentées au musée des Beaux-Arts. Nos tableaux préférés représentent des scènes de la vie locale telles que nous avons pu en voir lors de nos excursions.

Ils nous permettent aussi de connaître la forte  personnalité de l’île Manolis Glezos véritable héros national. Résistant pendant la seconde guerre mondiale, il remplaça le drapeau nazi flottant sur l’Acropole par le drapeau grec. Sa vie est une vie de combats pour la liberté et pour la justice. Longtemps maire du village, c’est à lui que l’on doit les cinq musées, véritables trésors pour qui veut connaître le passé et la vie de l’île.

Après l’instant culturel, pause gastronomique avant le retour. Nous goûtons encore une fois à la cuisine simple et goûteuse de l’endroit.

Retour à Naxos-Chora ensuite pour reprendre le chemin d’Athènes, dernières photos encore à Naxos…

Dernier regard depuis le bateau sur les îles qui s’éloignent. Nous allons retrouver Massat, le Valier toujours aussi beau, de nouveaux visiteurs Hongrois qui eux cette fois seront là pour découvrir l’Ariège!

coucher de soleil
Depuis le bateau en rentrant à Athènes

Quant à nous nous reprendrons sûrement le chemin de la Grèce, recontacterons Elpida notre formidable contact pour des vacances actives sur les îles grecques.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s