Encore une belle randonnée… les étangs Fourcat

Chambres et table d’hôtes ont bien occupé notre été. Cependant cuisinière et pâtissière se sont accordées deux jours de repos pour se rendre aux étangs Fourcat. Avec ma fille Madeleine nous n’avions jamais pu nous y séjourner ensemble : les orages, le mauvais temps nous en avaient empêché. Alors cette fois-ci c’est fait !

La balade est longue. Il faut déjà plus d’une heure en voiture pour se rendre au point de départ, la centrale de Pradières dans la vallée d’Auzat. Puis quatre heures de montée jusqu’au refuge sans perdre de temps, mais nous… nous avons bien flâné. Déjà Izourt lieu chargé d’histoire mérite une pause. Là sont morts en 1939, 31 ouvriers dont 29 italiens travaillant à la construction du barrage. Les baraquements où ils logeaient se sont effondrés sous le poids de la neige. Nous lisons les panneaux explicatifs très bien faits, nous sommes sur un lieu de mémoire qui force le respect.

Puis longue marche le long de l’étang d’Izourt avant de gravir les pentes de la caudièra (mot occitan signifiant chaudière). Le sentier grimpe dur et en effet nous avons eu bien chaud! Arrivée à un replat sympathique, pause café avant de reprendre la montée. Nous sommes là à peine à mi-chemin. En août la montagne est encore bien fleurie. La présence des névés à proximité explique la floraison tardive.

De pentes raides en pentes raides, pas après pas nous arrivons aux étangs. Paysage de carte postale, le refuge véritable nid d’aigle est en vue.

On se prélasse un peu auprès des eaux transparentes, profite de ce paysage de rêve avant d’aller poser les sacs au refuge où nous allons passer la nuit.

Il y a du monde beaucoup de monde. Le soir autour de la table, les rencontres seront sympathiques. Le nouveau gardien Guillaume et son chien Django sont des plus accueillants.

Cette soirée en montagne restera un des beaux souvenirs de l’été. Nous quitterons le lieu en nous retournant plusieurs fois, en prenant encore une dernière photo. bien sûr nous reviendrons, ici la montagne vous happe et il est très difficile de s’en extirper !

Publicités

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. Nelfe dit :

    Vous avez bien eu raison de prendre votre temps. C’est superbe !
    Cette année, nous n’avons pas pu profiter de notre séjour en montagne, annulé pour cause de soucis de santé. Tout est rentré dans l’ordre maintenant et j’ai hâte au prochain. Ca manque…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s