A Massat… le vendredi c’est cinéma!

Il ne faut pas croire que vivre à Massat… c’ est se couper du monde. Au contraire Massat c’est un monde, notre monde.

SAMSUNG DIGITAL CAMERA

Ainsi tous les vendredis soir les cinéphiles se retrouvent salle de la mairie à 21h pour la séance hebdomadaire. Et quelle séance! Ce n’est pas la salle du Gaumont, ses files d’attente et ses popcorns à l’entrée… c’est bien mieux! Et si vous pensez que l’on voit là les derniers navets et bien c’est raté. Les soirées cinéma de Massat sont proposées par le cinéma itinérant Ariège-Images et les petits villages de l’Ariège bénéficient d’une programmation de qualité faite par l’Estive, la scène nationale de Foix et de l’Ariège.  Merci à elle!

Ainsi nous qui allons régulièrement à Toulouse et qui fréquentons les cinémas art et essai l’ABC ou L’American Cosmograf nous trouvons à Massat notre bonheur. Un film que nous n’avons pu voir à Toulouse : pas de problème nous le verrons à Massat. Vendredi soir donc,  nous avons assisté à la projection de Candelaria film du réalisateur colombien Jhonny Hendrix Hinestroza et de très bons moments nous attendent dans les deux prochains mois avec notamment l’excellent woman at war vu en avant-première à Toulouse. Il sera revu à Massat, c’est sûr,  puisqu’il est programmé début août!

La soirée du vendredi, lorsque nous sommes disponibles se déroule ainsi : petit repas à la si sympathique pizzeria L’oumbass (où vas-tu?).   La réponse pour nous est la suivante, le vendredi c’est au cinéma que nous allons. D’ailleurs à la pizzeria de Jean-Fa, dont je vous ai déjà parlé, se retrouvent les cinéphiles et bien entendu à 21 heures tout le monde est prêt.

Le projectionniste attend patiemment. Les chaises sont en place, chacun rangera son siège en fin de séance.

En attendant le film on discute un peu : le temps, les activités de chacun, les randonnées. Ici, dans la petite salle de la mairie tout le monde échange un mot gentil. Chaque fois que nous rentrons dans cette salle vite transformée en salle de projection, je ne peux m’empêcher de penser que c’est dans la salle de mairie de notre commune de Boussenac que j’ai vu mon premier film : crin blanc. C’était une projection pour nous les élèves de l’école d’Espies et je me souviens encore du plaisir que j avais pris à cette découverte! Le goût pour le cinéma est sûrement né là.

Après la projection encore quelques paroles échangées et l’on a déjà hâte de reproduire ces si sympathiques soirées. Le vendredi vous l’aurez compris pas la peine de nous demander « ont anatz? » (où allez-vous?) pizzeria et ciné pour nous c’est parfait!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s