Nos chambres d’hôtes : de belles rencontres, de si beaux échanges

Chambres et table d’hôtes permettent de bien belles rencontres. Ces belles rencontres donnent parfois l’envie d’aller voir ailleurs et de tester nous aussi quelques bonnes adresses.

Ainsi avant la saison d’été, qui s’annonce déjà très chargée, avons-nous fait fin avril une belle escapade jusqu’en Provence. Pourquoi la Provence? Tout simplement parce que l’an passé au Péré nous avons reçu un couple très sympathique Jhon, Vladina et leur petite Anna. Vladina travaillait au château de Roussan tout près de Saint Rémy de Provence. Vladina roumaine avait rencontré chez nous d’autres roumains et c’était un plaisir d’entendre autour de notre table cet échange inattendu. Comment aurions-nous pu penser qu’un jour des roumains rencontreraient au Péré d’autres roumains? Que des russes viendraient un jour s’asseoir à notre table et qu’à notre nous aurions envie d’aller un jour nous asseoir à la leur?

Table d'hôtes
Nos hôtes

C’est ce qui s’est passé avec Vladina… que nous avons retrouvée en Avignon après avoir posé nos valises au château de Roussan. Le château de Roussan c’est une bâtisse du 18e siècle magnifique dans son écrin de verdure, un parc de 4 hectares. D’entrée on est sous le charme de la demeure à laquelle une majestueuse allée de platanes donne accès. Pas de luxe tapageur ici, on se sent juste dans un univers apaisant un peu hors du temps.

Un agréable chemin pédestre conduit à Saint Rémy situé à 2 kilomètres. Nous l’avons emprunté profitant de la lumière du couchant et nous avons recouvert la petite ville provençale qui ne manque pas de charme. Nous nous sommes laissés guider par nos pas, avons arpenté les ruelles, bavardé avec des artisans sympathiques, avant de trouver la table d’hôtes qui nous paraissait la plus tentante. Nous reviendrons à Saint Rémy pour flâner encore, pour découvrir son beau musée avec l’exposition Bernard Buffet. Mais en attendant nous apprécions le plaisir de nous faire servir, d’être nous aussi des vacanciers.

Le lendemain bon moment au château de Roussan où sont servis des petits déjeuners copieux.

Dans le parc du château se tient actuellement une exposition originale des réalisations de Yoann Crépin que nous avons eu plaisir à découvrir avant de poursuivre notre périple. Les oeuvres exposées, gracieuses et légères, sont confectionnées à partir d’éléments naturels caractéristiques des lieux et s’intègrent parfaitement dans ce vaste parc.

Mais hors de question de passer en Provence sans un petit moment de recueillement sur la tombe d’Albert Camus à Lourmarin.

Puis on se perd dans les ruelles au charme fou profitant des odeurs de glycine et de lilas.

L’on établit notre programme pour l’après-midi avec la visite de l’abbaye cistercienne de Notre Dame de Sénanque tout près de Gordes.  Nichée au fond de la vallée, elle est un havre de paix.

Là vivent encore une dizaine de moines selon la règle de Saint-Benoît : prière et travail. « Ils seront vraiment moines s’ils vivent de leur travail » Le travail consiste ici à cultiver la lavande dans les champs entourant l’abbaye. Nous avons aimé le lieu retiré, l’architecture dépouillée, l’austérité du cloître avec ses chapiteaux ornés uniquement de motifs végétaux. Pas question ici de se laisser distraire durant la marche méditative. Après une intéressante visite commentée nous reprenons la direction de Gordes puis d’Avignon pour retrouver Vladina et sa petite famille. Plaisir d’un moment partagé, séjour au Péré évoqué pour eux, découvertes de la journée pour nous… il fait bon se retrouver.

Plus qu’une journée… départ donc pour les Baux de Provence où nous avions entendu parler d’une belle exposition Picasso.Mais il n’y a pas vraiment d’exposition Picasso, du moins pas sous la forme attendue. Nous allons découvrir les carrières de lumière, lieu surprenant s’il en est. Là sont projetés dans l’immense espace des anciennes carrières, les tableaux des maîtres espagnols avec un fond musical approprié. Picasso a bien sûr toute sa place. C’est réellement étonnant : on se sent perdu dans l’immensité de ces carrières et en immersion totale dans l’univers pictural et musical. C’est tellement inventif!

Allez… belle escapade! Retour au Péré où  vont nous rejoindre russes et espagnols très vite. L’été va être ponctué de bien belles rencontres avant notre prochain voyage en septembre, un peu plus long cette fois-ci!

 

Publicités

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. Cléa Cassia dit :

    Tu me donnes envie de faire un tour en Provence ! Ça a l’air très sympathique tous ces petits coins… un charme très différent de celui du Péré !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s