Le pic des 3 seigneurs… avant l’hiver.

Novembre nous a offert de bien belles journées, aussi il était temps de gravir les pentes des 3 Seigneurs, ce que nous n’avions pas eu le loisir de faire durant l’été.

Nous avons profité de la venue de deux sympathiques visiteurs catalans pour proposer cette jolie balade faite et refaite toujours avec le même plaisir. Itinéraire choisi : montée par l’étang d’Arbu, retour par les crêtes et le port de Lers. La journée est magnifique, les températures des plus douces… les couleurs chaudes invitent le regard à s’attarder souvent.

Je ne vous parlerai pas de la montée jusqu’à l’étang puisqu’elle a fait l’objet d’un petit article sur ce blog il n’y a pas si longtemps. Arrivée donc à Arbu, petite pause, on commente ce paysage lunaire et les incroyables reflets.

SAMSUNG DIGITAL CAMERA
Arbu et ses reflets

Assez vite nous nous dirigeons vers la gauche de l’étang car nous ne sommes qu’à mi-chemin du sommet. Le sentier  assez raide mais bien tracé ne laisse pas de possibilités pour l’erreur. Tout en marchant et bavardant, on surplombe l’étang et s’étonne toujours de la beauté des paysages.

SAMSUNG DIGITAL CAMERA
Regard sur l’étang au cours de la montée

Bientôt sur la crête nous faisons une très courte pause, le temps de photographier la brêche qui permet déjà une belle vue sur les crêtes et  les estives … autre itinéraire possible.

SAMSUNG DIGITAL CAMERA
Vue sur les crêtes surplombant Goutets

Dernière montée dans les blocs de pierre et déjà nous apercevons le sommet du pic. Voit-on le Péré? Mais oui nos chambres d’hôtes sont repérées, puis Massat au fond de la vallée, les granges de Goutets enfin, que nous conseillons toujours à nos visiteurs. Qui veut connaître la vie de nos montagnes se doit d’aller voir ces magnifiques constructions en pierre sèche.

SAMSUNG DIGITAL CAMERA
A quelques minutes du sommet

Au retour nous n’emprunterons pas le même itinéraire. Ce sont les crêtes que nous longerons. Regards incessants sur le Valier majestueux, puis sur les parapentes colorés qui dansent dans le ciel. On n’a guère envie de rentrer, on se sent libre, heureux. Pourtant nous ne ferons pas comme la chèvre de Monsieur Seguin, nous rentrerons au bercail, gardant de belles images en tête pour l’hiver!

SAMSUNG DIGITAL CAMERA
Nos amis catalans au sommet
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s