L’étang d’Arbu : une jolie petite randonnée

Après les pluies et les froids de septembre, les belles journées d’octobre permettent de bien jolies randonnées. A nos visiteurs en quête de beaux sites, nous conseillons souvent l’étang d’Arbu. En une heure trente à peine on arrive au pied de l’étang et il est possible de prolonger la balade jusqu’au pic des Trois Seigneurs tout proche.

Au départ un panneau explicatif donne des informations sur ce site : informations historiques, géologiques, différents poissons évoluant dans l’étang…

Le panneau d'information au départ d'Arbu
Le panneau d’information au départ

Le sentier permet de démarrer tout doucement et lorsque l’on manque d’entraînement cela est bien appréciable. Dès le départ belles couleurs d’automne et des crocus accompagnent nos pas. La marche ne présente aucune difficulté et on a tout le loisir de contempler la nature, la belle cascade qui marque le déversoir de l’étang.

Rapidement nous voici au petit pont de pierre.

Un pont pittoresque
Un pont pittoresque

A partir de là, le sentier devient caillouteux et beaucoup plus raide. Mais cette montée ne durera qu’une bonne demi-heure avant de retrouver un paysage plus agréable où l’homme a laissé sa trace. Orrys, murs de pierre… les bergers ont séjourné ici, y ont conservé du fromage. Ces pentes aussi servaient d’estives. On leur préfère aujourd’hui les pacages du Port de Lers moins rocailleux, plus accessibles pour les bêtes.

Etang d'Arbu
Orry au bord du chemin

De gros blocs de granit annoncent la proximité de l’étang. Au pied des Trois Seigneurs il se love dans la roche rompant la monotonie du minéral. La lumière d’octobre sied parfaitement au lieu : herbes jaunies, reflets… l’étang devient miroir.

Le repos ici est total. Quelques heures de détente absolue, sans même que l’envie d’aller plus haut nous gagne tellement eau et soleil se conjuguent pour nous inciter à savourer la tranquillité d’Arbu.

Etang d'Arbu
Repos absolu à Arbu

Comme toujours lors de nos randos nous ne partons jamais sans victuailles. L’omelette ici devient un plat très prisé et le pain de Gil a une saveur sans égal !

L’étang d’Arbu, modeste au pied du pic, mérite que l’on s’attarde. Nous l’aimons surtout en automne et au printemps encore entouré de quelques beaux névés. Nulle présence aujourd’hui, c’est la morte et belle saison. Arbu prépare à des randonnées plus longues mais se suffit aussi à lui même entouré de granit sur le chemin du plus connu et fréquenté Pic des Trois Seigneurs.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s