le Tour de France et beaucoup d’animation au Péré!

Cette année les organisateurs du Tour de France ont proposé une étape 100% Ariège et notre maison du Péré a vite affiché complet.

Hollandais, Portugais, Français logeaient chez nous dans une ambiance bon enfant que nous avons bien appréciée. Déjà il faut  s’organiser, plus de dix personnes à table, les courses, le menu. On commence la veille : deux grandes quiches, au jardin les premières courgettes sont prêtes à être consommées (ça tombe bien). Elles seront délicieuses en ratatouille. La veille au soir les tomates sont pelées, épépinées, car ici on ne fait rien à moitié! Christian prête main forte pour tailler des dés de courgette puis le lendemain se sera pour la réalisation du feu. Saucisse grillée en plat principal cuite au feu de bois  accompagnera la ratatouille et cela personne n’y résiste. Compote de pêches enfin… pour terminer le repas où chacun parle tour.

Il y a autour de la table des passionnés et entre autre du Loiret viennent deux charmantes personnes qui suivent le tour de bout en bout.

Le tour c’est aussi les moments chaleureux qui précèdent l’étape, les nouvelles rencontres… et elles ont été belles chez nous.

Depuis la maison nous suivons le manège des voitures qui essaient de se garer pour avoir la meilleure place. On essaie de se rapprocher le plus près possible du mur de Péguère puisque la route est barrée.

Le 14 au matin autour de la table du petit déjeuner chacun fait ses plans pour la journée et descend sur la départementale en contre bas pour juger de l’ambiance. Que de monde! Toute l’Europe est représentée! Les petits ânes qui paissent dans le pré n’en croient pas leurs yeux! Le tour pour eux c’est quelques gâteries à récupérer et c’est toujours bon à prendre!

 

Bien entendu le tour chacun l’attend à sa façon. Loin de l’agitation du bord de route certains s’isolent à l’ombre sur les talus et semblent n’être là que pour l’effort des hommes et l’exploit sportif.

P1030555

La caravane publicitaire est un temps fort. Enfant et adultes qui redeviennent enfants sont à l’affût des gadgets jetés à la volée.

Ce serait plutôt sympathique si la nature humaine ne reprenait vite ses droits. On se jette sur les babioles, l’agressivité est dans l’air. J’avoue avoir quitté les lieux dubitative!

La fin de l’étape, nous l’avons regardée à la télévision. Nous aimons bien voir notre région si belle, l’église de Massat… la montée du col de Péguère…tous ces lieux que nous connaissons si bien et qui n’ont été que très peu commentés.

Nos visiteurs reviennent ravis prêts pour certains à accompagner une nouvelle étape. Le pays va retrouver son calme et j’avoue l’aimer mieux ainsi! Ce que nous retenons surtout de cette journée particulière, ce sont de nouvelles connaissances et nous aurions bien profité encore un peu des passionnés de cyclisme qui ont séjourné chez nous!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s