Les petits déjeuners du Péré

Ah, le petit déjeuner… et s’il marquait le début d’une journée réussie? En vacances on prend son temps, on pense randonnées, visites… et là pas question de partir le ventre vide! Alors pour nos visiteurs avides de découvertes et pleins de projets j’aime concocter des petits déjeuners copieux.

Toujours sur la table vient se positionner le produit maison. On alterne crêpes, gâteau aux pommes, compotes, pain perdu… Ce matin les crêpes sont à l’honneur.

La pâte est préparée la veille au soir et repose toute la nuit au frais. Le matin on vérifie sa consistance, fait les derniers ajustements et c’est parti pour une heure de réalisation. Pas de crêpière ici… on procède à l’ancienne.

Et toujours les souvenirs affluent… c’est ma grand-mère Marie qui m’a appris le geste. Un jour où elle était chez nous, maman avait décidé de faire des crêpes (c’était parfois notre repas du soir… crêpes à la farine de sarrazin et oeufs). Les crêpes nous les faisions sur le feu dans une grande poêle assez lourde. C’est alors que mémé Marie m’a dit : « Que te cal aprene a fè sautar les pescalhos » « il faut que tu apprennes à faire sauter les crêpes ». Cela me paraissait difficile et j’admirais la dextérité de maman. Je ne pouvais pourtant échapper à cette transmission du geste. Ma grand-mère me conseilla de disposer du papier devant la cheminée et je m’exerçais à cet apprentissage. Je ne me souviens pas du gâchis… je crois qu’il n’y en eut pas beaucoup, j’avais autour de moi de bien bonnes cuisinières, il suffisait d’observer et d’écouter! Alors aujourd’hui j’aime faire des crêpes au petit déjeuner et il y a toujours une pensée pour ces balbutiements autour des premières crêpes réalisées en si bonne compagnie.

Voici la recette enfantine pour une vingtaine de crêpes.  Il vous faut :

350 grammes de farine T55

Du lait et de l’eau (j’utilise moitié lait/ moitié eau)

2 oeufs battus

Une pincée de sel

Un filet d’huile à incorporer à la pâte

De la vanille

La pâte bien fluide repose une nuit au frais.

La réalisation est ensuite un peu longue. Pour ne pas que les crêpes refroidissent je positionne mon plat sur une casserole d’eau chaude.

SAMSUNG DIGITAL CAMERA
La mise en place

Reste ensuite à disposer sur la table les accompagnements : miel du pays, confitures maison (cerise, marmelade d’oranges, de fraises, d’abricots).

SAMSUNG DIGITAL CAMERA
confitures maison et miel du pays pour accompagnement

S’il reste un peu de pâte, je fais une crêpe épaisse où je rajoute des pommes émincées. Un régal!

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s