En mai de jolies balades… avec neige et soleil.

A deux reprises fin avril et début mai j’ai accompagné nos gentils visiteurs en randonnée. Nous avons commencé par le plus facile, la balade le tour de Cap de Campets qui présente un bel avantage : partir à pied depuis la maison.

D’abord c’est la traversée vers le village des Barous. On passe devant deux maisons au lieu dit Balent. Je ne peux m’empêcher chaque fois de raconter. Là vivaient deux frères Paul et Léon et enfant tous les soirs après l’école je leur rendais visite. Léon dessinait admirablement et faisait souvent le dessin illustrant mes récitations.

P1020080
Entrer une légende

On ne parle plus, le chemin monte rapidement, il faut ménager ses efforts. On arrive vite sur les pistes et là on peut voir le chemin que l’on va suivre. Notre randonnée va durer quatre heures environ. Partis de 1000m mètres nous allons faire cinq cents mètres de dénivellé jusqu’au Cap de Campets. Cap de Campets signifie le bout des petits champs. En effet jusqu’à la crête il y avait des cultures. Les chemins que nous suivons bien visibles encore attestent de l’activité de la commune au début du XXe siècle.  D’énormes hêtres bordent le sentier…

Balade, Ariège
Les randonneurs

On passe au lieu dit La Pla, les cerisiers sont magnifiques… pas de doute le printemps est bien là.

Cerisiers en fleurs
Les cerisiers de La Pla

Une belle montée nous attend encore avant d’arriver au roc de Peyre Caussil. Plus on s’élève et plus les sommets se dégagent. En montant nous faisons des photos : Massat au fond de la vallée, Le Valier et toute la chaîne.

Vue sur Massat
Vue sur Massat

Le roc est toujours est toujours l’occasion de la pause  car c’est un magnifique belvédère.

Pause photo pendant la rando
Pause photo

Nous continuons ensuite vers Portel et passons devant le petit refuge. C’est là que nous venions pique-niquer lorsque Madeleine était enfant. Mon père qui adorait les contes disait toujours à notre fille : « c’est la cabane du loup » et nous ne partions jamais sans laisser quelques restes qui assouviraient la faim  de l’animal.

Le refuge de Portel
Le refuge de Portel

Encore une petite montée et nous voici au Cap de Campets avec un superbe panorama. C’est là que l’on se restaure, petit café en altitude avant de poursuivre son chemin. On n’est pas pressé de redescendre et je pense quand je suis là systématiquement à la chèvre de Monsieur Seguin : ah comme elle avait raison de préférer la liberté!

Magnifique vue sur la chaîne
Magnifique vue sur la chaîne

Nous ne redescendrons pas au Péré par le chemin le plus court.  Nous irons passer à la Tour Lafont car Corinne et Joël nos sympathiques visiteurs de Dax n’ont encore vu la Tour et la table d’orientation. Je les accompagne donc jusque là et leur indique avant de redescendre le chemin qui conduit à Carmil et permet de prolonger la balade.

La vue sur la crête
La vue sur la crête

Une belle journée au grand air avec des paysages à couper le souffle que demander de plus? D’ailleurs la prochaine randonnée est déjà fixée : Pic de Girantos… nous la ferons deux jours plus tard et vous en parlerai prochainement.

Publicités

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. HERRERO dit :

    Très bon souvenir de cette belle rando avec Annie ; de beaux moments de partage et de belles vues sur la montagne et la vallée de Massat. BIZZZZZ Corinne et Joel de DAX

    Aimé par 1 personne

  2. Et oui… nous avons eu beaucoup de chance car depuis le temps est moins clément. En mai nous ne faisons pas ce qu’il nous plaît. Affectueuses pensées de la montagne à vous deux.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s