Au Péré on s’active… on s’active!

Avril est de retour et avec lui les travaux de saison. La terre du jardin fin prête depuis quelques jours déjà attend d’être plantée, et voici donc que se succèdent les heures de travail au potager.

Le jardin ce n’est pas réellement une passion mais un fil conducteur qui me relie à toutes ces femmes de ma famille : grand-mère, mère, tante  qui avaient la passion du jardinage car le jardinage a toujours été ici l’affaire des femmes. Chaque année dès mars on entendait les mêmes refrains : « Que cal anar cromprar las trufas que non n’i aura cap mes! » (il faut aller acheter les pommes de terre il n’y en aura plus) Il s’agissait des pommes de terre de semence bien sûr. Il fallait aller les acheter à St Girons la ville la plus proche… et puis on attendait patiemment le moment de planter. Là on se fiait à la lune et remettait le sort des germes entre ses mains.

Les choses n’ont guère changé mais maintenant il faut prendre les choses en main si l’on veut planter, les spécialistes du jardin ne sont plus là. Alors on se prend en charge on écoute les conseils des voisines plus avisées, on achète le calendrier lunaire et on se laisse guider.

Bon, aujourd’hui c’est plantation d’oignons et d’échalotes. Le jardin situé en-dessous de la maison attire le regard. Il faut donc que les rangées soient bien droites et pour cela Christian prépare un cordeau. Ce ne sera pas son seul travail.  Cette année le jardin a été un réel travail d’équipe : l’un donne le coup de bêche, l’autre place le bulbe. La tache  paraît moins lassante ainsi!

SAMSUNG DIGITAL CAMERA
Les oignons

Après les oignons les pommes de terre… plus que deux jours pour planter… et si le temps change hein??? Donc tant qu’il fait beau nous continuons obstinément, rangée après rangée.

SAMSUNG DIGITAL CAMERA
…et les pommes de terre

Notre chat Vivi surveille patiemment les opérations. Dès que nous avons pris le chemin du jardin il a suivi. Après quelques caresses c’est depuis l’ombre du pommier qu’il a surveillé ses maîtres.

Aujourd’hui c’était semis de carottes, les fraises sont elles déjà plantées. Restent maintenant les poireaux, les haricots verts, les betteraves. Encore quelques heures de travail puis viendra le temps où nous regarderons le jardin avec satisfaction : « viens voir ça pousse! ». Après bien sûr il faudra desherber, arroser, surveiller… beaucoup de labeur encore avant la récolte!

SAMSUNG DIGITAL CAMERA
Les fraisiers

Tous ces légumes à maturité trouveront leur place sur notre table d’hôtes. Il ont fait depuis l’ouverture le bonheur de nos visiteurs qui se sont régalés des soupes faites avec nos légumes, des purées au persil (du jardin évidemment), des ratatouilles parfumées… et de bien d’autres plats qu’avec notre petite production nous avons  concoctés.

Enregistrer

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s