Le Péré : un endroit propice à la randonnée

Que faire en vacances pour quelques jours au Péré? A vrai dire vous n’aurez que l’embarras du choix, si toutefois vous aimez randonner.

Vous avez opté pour un lieu magnifique où les montagnes vous appellent lorsque vous ouvrez les volets de votre chambre. Alors, autant céder à leur charme! Depuis la maison sans prendre la voiture vous pouvez déjà faire de jolis petits tours. Vous trouverez dans le hall du premier étage du gîte la carte IGN signalant une belle randonnée de 3h30/4h dont je vous ai déjà parlé en partie (voir article sur le chemin de la Pla). Là sans vous presser vous pourrez faire des photos, cueillir myrtilles et champignons.

La rando que je vous propose aujourd’hui est bien plus courte mais donne très vite l’impression d’être plus proche encore des montagnes. Il s’agit du Pic d’Estibat accessible à tous.

SAMSUNG DIGITAL CAMERA
Le pic d’Estibat
 Du Péré on prend la voiture jusqu’au col de Port (7 kms). J’aime beaucoup ce petit col où l’on perçoit bien deux paysages différents : Gascogne, rudesse des montagnes d’un côté, Languedoc paysages plus doux de l’autre. Les vaches y paissent tranquillement, les chevaux de Mérens aussi. Il y a toujours un peu de monde en été, mais dès que l’on s’élève vers le pic d’Estibat, et surtout la Journalade ou les 3 Seigneurs les promeneurs se font progressivement plus rares.
SAMSUNG DIGITAL CAMERA
Le col de Port et l’auberge de la sapinière

Dès que vous arrivez donc au col de Port, Estibat se trouve sur votre droite. Le chemin grimpe tout d’abord sur la gauche bien tracé. La pente est assez raide mais il faut bien s’accoutumer à la montagne ! Les pieds de myrtilles rares au départ sont de plus en plus présents de part et d’autre du sentier, vous pouvez donc multiplier les pauses. Attention cependant cela coupe les jambes et mieux vaut avancer lentement et sûrement. Au fur et à mesure que l’on s’élève la beauté du paysage coupe le souffle. En contre-bas la vallée de Saurat et la route sinueuse qui monte au col, la cabane du berger bien abritée dans le creux… On arrive à un premier petit col,  sur la droite les sapins de la forêt de Candalh sont tout proches. Autrefois les communes voisines nous jalousaient cette forêt qui assurait des revenus confortables à la commune de Boussenac… les temps ont bien changé! Les cours du bois se sont effondrés, pour les randonneurs, les chercheurs de champignons, la forêt a retrouvé son charme.

SAMSUNG DIGITAL CAMERA
Le pic d’Estibat et la la forêt de Candalh

Pour accéder au sommet d’Estibat, on ne pénètre pas dans la forêt. On continue sur la gauche. Le chemin part à l’horizontale un moment puis s’élève vers la crête d’où l’on aperçoit  les contours du pic de la Journalade.

SAMSUNG DIGITAL CAMERA
Le pic de la Journalade

Tout doucement en continuant le sentier à droite, vous voilà en haut d’Estibat. Quel panorama !  les 3 Seigneurs, la Pique Rouge, Le Valier et son glacier .. et tant et tant !!!

Evidemment mieux vaut partir tôt pour profiter de la lumière du matin et de ces paysages époustouflants.

Si l’on continue encore un peu sur la crête on domine la vallée de Liers. Il n’est pas rare de rencontrer le berger. Entamer le dialogue est alors facile. Il vous parlera de la vie d’ici au quotidien… une vie de travail mais une vie simple et saine que l’on n’échangerait contre rien au monde !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s