Une toute petite balade depuis Le Péré

Que vous ne restiez au Péré que très peu de temps ou que vous vous y installiez pour quelques jours, à quelques pas de la maison vous pouvez en une petite demi-heure découvrir des endroits charmants.

Parfois  en fin de journée en attendant l’heure du repas, l’on a encore envie de profiter des longues journées d’été, alors pour qu’il n’y ait aucun temps mort, on fait juste quelques pas.

Le petit chemin qui mène à Endurel, s’élève au-dessus de la maison puis devient très raide dans le sous-bois. Il est bordé de hêtres centenaires aux impressionnantes racines presque aussi grosses que les troncs. J’aime les regarder et imaginer qu’elles ont vu mes grands- parents et mes arrières grands-parents travailler les champs tout proches qui aujourd’hui ne sont que landes.

SDC12314.JPG

Au pied d’un de ces hêtres se trouve une cavité d’où grand-père extrayait le sable chaque fois qu’il avait des travaux à faire. Puis le chemin ombragé est bordé de gros bouleaux et mène au petit ruisseau de la Bourdette (petite grange en occitan). On passe ce petit ruisseau et l’on progresse en découvrant la chaîne des Pyrénées avec le magnifique Mont Valier (2838m).

SDC12319.JPG

On arrive ensuite à l’orée du bois et là se trouve une énorme pierre en forme de siège. L’endroit est ombragé, on peut y rêvasser en toute quiétude.

SDC12326.JPG

Ce chemin, je l’ai pris des centaines de fois. Quand nous étions enfants nos parents nous envoyaient chercher les bêtes qui paissaient sur ces hauteurs et qui n’étaient jamais pressées de rentrer à l’étable. Je me souviens  encore sur ce petit sentier de mon angoisse à l’idée de quitter cette liberté les veilles de rentrée!

Tout près les pierres de la grange d’Endurel m’attirent. Dans ces granges d’altitude l’été on conduisait le petit troupeau et comme on dominait on hélait les voisins du bas toujours en occitan bien sûr. Le pays était vivant alors! Mais allez, allez… ne sombrons pas dans la nostalgie. Il faut maintenant faire découvrir ces havres de paix!

Si vous continuez encore un peu votre chemin dans le bois vous verrez de belles murailles témoin de la vie d’antan. Si vous progressez sans faire de bruit peut être aurez vous même la chance de voir le renard détaler, le cerf ou la biche presser le pas. Ce sont toujours des images superbes!

Enfin si vous sympathisez avec Vivi, notre gros matou gris, peut-être daignera-t-il vous accompagner dans cette petite randonnée qui permet de bien commencer la journée ou de bien la clôturer!

SDC12325.JPG

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s