Les petites escapades…

Pas facile de s’échapper pour de longues marches depuis Le Péré lorsque la saison bat son plein et même avant. La journée commence tôt par la préparation des petits déjeuners. Cela est toujours un vrai plaisir de dresser la table, de disposer salé et sucré, de réaliser enfin tous les matins le petit plus maison : gâteau aux pommes, crêpes, pain perdu, madeleines… Mais comme les miens l’ont fait avant moi allumer le feu est toujours la première tâche accomplie et ce dans les deux cheminées, côté maison et côté chambres d’hôtes. Pas de réel plaisir à prendre son petit déjeuner si le feu n’est pas allumé.

Petit déjeuner devant le feu

Cependant une fois que tout est prêt, que les hôtes sont installés… si le soleil est au rendez-vous il est alors temps de partir pour une petite escapade de deux heures. Le choix se porte souvent sur la Tour Laffont ou un grand tour en empruntant les pistes forestières mais aussi le Col de Port et le pic d’Estibat. Parfait pour une mise en jambe! Il reste encore quelques beaux névés, c’est le moment de prendre quelques clichés.

Le sentier qui conduit à Estibat

Cette montée elle a été faite et refaite et chaque fois les souvenirs affleurent. Le pic des Trois Seigneurs et de la Journalade avec les amis montagnard déjà disparus. Nous ne cherchions pas à prendre le raccourci et à éviter Estibat… il fallait avoir ce superbe point de vue sur la chaîne avant de continuer notre chemin. La montée à Estibat ce sont aussi champignons et myrtilles à l’automne. Maman adorait cueillir les myrtilles alors que je n’ai aucune patience pour cela. Je continuais donc mon chemin vers Estibat et en redescendant je la rejoignais heureuse d’être là avec déjà une belle provision de fruits…

Regard toujours à la descente vers la sapinière. Le matin on y voit parfois le cerf. Tiens… là nous avions trouvé avec Christian, un énorme cèpe et l’avions comparé à un tabouret, nous moquant de bien des gens qui étaient passés à quelques mètres sans le remarquer. L’affluence aujourd’hui nous fait préférer des coins plus tranquilles.

Une belle arête de neige

Le pic de la Journalade bien enneigé, puis les Trois Seigneurs se dévoilent dès l’arrivée au sommet… ce spectacle on ne s’en lasse jamais.

Vue du sommet

Une belle virgule de neige sur la crête de Liers : allons la photographier. Le Péré depuis là est bien visible. Tout est beau ici. Je pense toujours à la chèvre de Monsieur Seguin sur les crêtes, comme elle avait raison de ne pas répondre, de préférer la liberté…

Beaucoup de monde au retour se dirige encore vers ce petit sommet. Estibat c’est une courte randonnée mais en peu de temps, elle donne l’impression à tous les sens du terme de s’être vraiment élevé!.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s