L’Ariège et ses beaux étangs de montagne.

A tous ceux qui viennent chez nous à la découverte de belles randonnées nous conseillons d’élargir le champ de découvertes et de passer une nuit en refuge pour découvrir des paysages à couper le souffle. Ainsi à nos fidèles hôtes depuis notre ouverture il y a bientôt trois ans, après une nuit au refuge de Bassiès l’an passé, nous avons suggéré la vallée d’Aston et une nuit au refuge du Rhule.

Le refuge du Rhule

Départ donc assez tôt du Péré car il y a tout de même plus d’une heure de route, puis nous voilà prêts pour la première étape de notre rando, l’étang de Fontargente. Du parking au-dessus du barrage de Laparan il faut compter une heure trente à deux heures de marche. Mais que de pauses n’avons nous faites pour profiter de la flore et l’immortaliser. Dans cette vallée en cette saison rhododendrons et arnicas se mêlent. Cette année une éclosion d’anémones précède l’arnica. Les gentianes bleues bordent les sentiers, c’est une véritable explosion de couleurs!

De Fontargente et ses eaux si claires, nous monterons au port de Fontargente et poserons même nos pieds en Andorre.

Puis direction le refuge du Rhule où nous passerons la nuit. Accueil chaleureux des gardiens et déjà beaucoup de monde en ce début de saison. Nous savourons tout d’abord un repos bien mérité face aux pics environnants.

Chacun parle de ses randos, le Gr 10 que l’on suit, la traversée des Pyrénées… Autour de la table le soir chacun commente son périple.

Le lendemain départ pour l’étang Jouclar. On longe l’étang Estagnol en forme de coeur puis l’on suit le chemin très très bien tracé grâce à l’extraordinaire travail de Vincent Sabadie ouvreur de sentiers que l’on remercie. Grâce à lui gravir un pierrier est un jeu d’enfant!

L’Estagniol

Le Jouclar magnifique enfin apparaît. Des névés viennent mourir dans l’eau, nous sommes seuls dans ce coin de paradis.

L’étang Jouclar

Le retour se fait en longeant le ruisseau… toujours de belles images et encore des fleurs et des fleurs!

Déjà des projets sont faits pour l’an prochain après Bassiès, le Rhule, c’est vers le Fourcat que nous mènerons nos pas pour une connaissance plus complète des montagnes ariégeoises et de leurs trésors.

Refuge du Rhule, refuge du Fourcat, refuge de Bassiès autant de lieux où faire une halte pour découvrir les étangs de montagne et les pics environnants.

4 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Rose-Marie dit :

    En ces jours de canicule, les eaux claires, et certainement fraîches, des lacs ariégeois font bien envie !!! Bises à tous

    J'aime

    1. tu viens quand tu veux. Tu seras toujours la bien venue. Je te fais signe dès que je passe à Toulouse … c’est pas de suite. Bises. Merci d’avoir fait signe

      J'aime

  2. Cléa Cassia dit :

    Si beaux et si apaisants ces petits lacs…

    J'aime

    1. Et oui pas si loin de la maison, des lieux apaisants et dépaysants. Faudra venir voir ça!

      J'aime

Répondre à Rose-Marie Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s